Projet Jeune Leader et les personnels soignants œuvrent pour servir les adolescents malgaches

Avoir accès à des soins est un grand défi pour Madagascar, surtout chez les adolescents.


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, Madagascar compte environ 1 médecin pour 5200 habitants. Dans les communes rurales et les villages reculés – qui comptent plus de 95%[1] des communes de tout le pays – il se peut qu’il n’y ait pas de personnel de santé, ni de centre de santé de base. Nous pouvons facilement imaginer que dans ces endroits, les personnels soignants sont souvent débordés et encombrés de beaucoup de travail ; donc ils peuvent manquer de patience et bienveillance envers les malades, spécialement les jeunes.


En effet, la plupart des jeunes bénéficiaires de Projet Jeune Leader disent avoir peur des personnels soignants locaux. Face à cette précarité, très souvent les jeunes adolescents n’osent pas aller vers eux pour se soigner ni même pour se renseigner. Cela renforce encore plus le manque de connaissances et d’information que l’on observe chez les très jeunes et jeunes adolescents malgaches.


Ce constat a motivé Projet Jeune Leader à proposer des accompagnements sanitaires dans notre programme d’éducation complète à la sexualité. Nous maintenons une convention de partenariat avec les représentants locaux du Ministère de la Santé – les Médecins Inspecteurs – afin que les collégiens bénéficiaires des programmes de PJL puissent consulter gratuitement les personnels de santé partenaires en cas de maladie, de malaise ou pour des simples demandes d’informations.


Pour ce faire, les collégiens doivent parler avec le Jeune Leader dans leur CEG, et ce dernier donne en retour des tickets de référence pour qu’ils y aillent en sécurité et en confiance. Le plus souvent, les élèves viennent pour des maux de santé très courants (comme les maux de tête ou des maux de ventre), des douleurs menstruelles et des symptômes d’infections sexuellement transmissibles.


Non seulement nous créons des liens entre les écoles et les centres de santé pour faciliter la communication et les échanges entre eux, mais nos Responsables Techniques Régionaux regroupent aussi – pour une journée interactive – ces personnels de santé une fois pendant l’année scolaire, et dans leurs régions respectives. Cette réunion a pour but d’échanger avec eux sur la bonne écoute, le bon accueil des clients adolescents. A travers des activités participatives, les intervenants ainsi que les formateurs visualisent les situations des adolescents qui veulent se renseigner ou se soigner.


Avec du recul et au cours des discussions et d’échange, l’on se rend compte qu’un petit geste encourage les jeunes à se confier et demander conseils, comme témoigne Hasina, une Sage-femme d’un centre de santé à Mahazengy Fianarantsoa : « C’est important de sourire, de montrer de l’attention au client pour l’aider à exprimer ses besoins » lors d’un brainstorming durant la formation.

Outre les soins médicaux, les adolescents bénéficient d’oreilles attentives quand ils vont dans ces centres de santé. En effet, les formations servent aussi à conforter les bonnes attitudes des participants quand ils sont en consultation. Bien souvent le travail routinier les conduit à oublier certains comportements compatissants et bienveillants, comme nous témoigne anonymement un participant à Antsirabe : « Il est nécessaire de faire des formations comme celle-ci, parce que bien souvent on ne se rend pas compte combien c’est important de soutenir les malades ou même on omet de penser aux problèmes que les clients nous racontent quand ils viennent nous voir ».


Chaque année, nous proposons cette formation aux anciens ainsi qu’aux nouveaux soigneurs partenaires. Depuis l’initiation de cette formation en 2017, tous ont déclaré apprécié ces échanges. Selon un médecin du centre de santé DIU1 d’Antsirabe, qui a participé à la première formation dans la région Vakinankaratra le 15 Février 2021 : « Votre formation est vraiment intéressante et enrichissante […] Tout ce que nous avons appris ici nous est vraiment utile parce que nous pouvons les appliquer dans notre travail ».


Nous sommes convaincus qu’un accompagnement quotidien par tout l’entourage des adolescents est important pour renforcer leur confiance en eux, et peut conduire à des comportements sains et réfléchis tout le long de l’adolescence. Ainsi ils auront une transition saine et informée vers l’âge adulte.


Amoron'i Mania, Fevrier 2021
Amoron'i Mania, Fevrier 2021
Haute Matsiatra, Fevrier 2021
Vakinankaratra, Fevrier 2021

[1] Selon le DECRET n°2015 – 592 du 01 Avril 2015

STAY IN TOUCH

  • Twitter - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle

VISIT US

FIANARANTSOA

LOT 64 bis / 3601

Ampasambazaha

Fianarantsoa 301

3ème étage 

ANTSIRABE

LOT 0910 G 152

Mahafaly Vatofotsy 

Antsirabe 110

(proche du Cristal Hotel)

AMBOSITRA

Lot 09HA1

Ampivarotanomby

Ambositra 306

(Immeuble ACEP, proche Hôtel du Centre)

© Projet Jeune Leader 2020